Henry de Lesquen est de droite modérée, et non d’extrême droite, selon une décision définitive de la justice administrative

Libéral, démocrate et républicain, Henry de Lesquen appartient à la droite modérée, tout en proclamant : « Pas d’ennemi à droite ! » et en se refusant par conséquent à rejeter l’extrême droite, qu’il souhaite au contraire intégrer dans une large union de la droite. Il a toujours été classé « divers droite » par le ministère de l’intérieur aux élections municipales ou cantonales où il s’est présenté depuis 2001, comme tête de liste ou candidat individuel, de même que les autres candidats du mouvement qu’il avait créé et qu’il présidait, l’URV (Union pour le renouveau de Versailles), aux cantonales, y compris en 2008, où une erreur, que l’on veut croire involontaire, avait été commise par la préfecture des Yvelines, qui avait classé « extrême droite » au premier tour des municipales la liste de l’URV  dirigée par Henry de Lesquen, erreur qui a été corrigée entre les deux tours par l’administration et, de surcroît, sanctionnée par une décision définitive de la justice administrative, ci-jointe.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s